Manoir de l'Écheneau à Vouvray : avant/après

Superposition d'une carte du XVIIIe siècle (Archives départementales d'Indre-et-Loire©) sur une carte IGN© et capture Google Earth© pour avoir une idée du lieu aujourd'hui.

Faut-il revenir aux plantes vivaces ?

Il est amusant de lire les revues d'autrefois car bien des articles nous apportent un éclairage inattendu et nous permettent d'envisager les choses sous un autre angle... En effet, alors que l'interdiction de l'usage des produits phytosanitaires, une gestion plus rigoureuse de l'eau et l'évolution climatique nous invitent, depuis quelques années, à revoir la composition de nos massifs et à insérer davantage de plantes vivaces, force est de constater qu'en 1908, et pour d'autres raisons, question était déjà posée de savoir s'il fallait revenir aux plantes vivaces ou non dans les jardins ?!

Lire la suite...Faut-il revenir aux plantes vivaces ?

Violettes odorantes de la Belle Époque

Les perce-neige ne devraient pas tarder à fleurir et à orner les bas-côtés des routes du val de Loire, mais je songe à la violette odorante, violette de mon enfance dont j'avais plaisir à sentir le parfum, petite, lors des promenades dominicales, à la sortie de l'hiver. Ces violettes, quelque peu tombées dans l'oubli, de leur nom botanique Viola odorata L., ont fait l'objet d'hybridations et de créations variétales à la Belle Époque

Lire la suite...Violettes odorantes de la Belle Époque

Pot-boule en terre cuite pour les jacinthes

Le passage à la nouvelle année est souvent accompagné de bulbes de jacinthes que l'on fait fleurir à l'intérieur de nos habitations et qui répandent un parfum suave annonciateur du printemps. Je vous partage une petite trouvaille de la fin du XIXe siècle, le Pot-boule ! Certes cela nous rappellera des choses vues, mais je ne pouvais pas écarter ce sujet, qui tombait à point et qui pourrait tout à fait être reproduit !

Lire la suite...Pot-boule en terre cuite pour les jacinthes