Floraison de la fritillaire pintade dans le parc du château de l'Islette

En ce début mars quelque peu assombri par deux années de pandémie et un conflit soudain sur le territoire européen, prenons le temps d'observer la nature, notamment les fleurs qui éclosent avec l'arrivée du printemps, histoire de nous recentrer et de nous recharger un peu du beau de la nature.

À l'occasion d'une visite au très charmant château de l'Islette, à Azay-le-Rideau, je suis tombée en admiration devant les populations de fritillaires pintades, qui portent le nom botanique de Fritillaria meleagris L.

Fritillaire pintade au château de l'Islette

Le mot meleagris signifie "pintade", en grec, et a été choisi comme nom d'espèce afin de caractériser le dessin en damier de cette belle fritillaire, qui rappelle le plumage de la pintade. Au gré des lectures, la fritillaire pintade peut être désignée sous les termes de "fritillaire méléagre", "fritillaire-damier", "gorgonne", ou encore "oeuf de vanneau" et on en retrouve la trace dans les traités horticoles les plus anciens car elle est endémique d'Europe.

Cette plante vivace et bulbeuse prospère surtout dans les prairies humides du bord de Loire et se présente sous la forme d'une tige de 30 cm de longueur, garnie de plusieurs feuilles, au sommet de laquelle apparaît en mars/avril, une fleur en forme de clochette ayant un coloris panaché en damier pourpre foncé et blanc. Selon Henri Baillon (1827-1895), auteur d'une Iconographie de la flore française en 1885-1895, "le bulbe de la fritillaire-damier est diurétique, peut-être vénéneux, et employé comme résolutif1 et émollient2".

En consultant les textes des XVIIIe et XIXe siècle sur l'horticulture, il apparaît que des variétés horticoles de fritillaires pintades avaient été créées et étaient vendues à ces périodes, notamment par nos voisins belges et néerlandais, mais ces variétés ne semblent pas avoir traversé les siècles car, après vérification, les noms de cultivars mentionnés ne sont plus en cours aujourd'hui. Encore du patrimoine horticole disparu.

En France, des arrêtés de protections ont été pris en Auvergne, en Basse-Normandie, en Centre-Val de Loire, en Franche-Comté, en Picardie et en Rhône-Alpes. Les départements de Loir-et-Cher, de Maine-et-Loire, du Loiret et de Tarn-et-Garonne ont fait de même. En Indre-et-Loire, en Ille-et-Vilaine, dans le Gers, la Haute-Garonne, l'Orne, les Alpes-Maritimes, le Cher, la Loire-Atlantique, le Lot et la Mayenne, la cueillette est autorisée sauf pour la partie souterraine de la plante. On peut trouver chez les horticulteurs des bulbes issus de culture. 

Alors prenons soin de ces belles du printemps, protégeons-les et admirons-les. Celles et ceux d'entre vous qui auront l'opportunité de visiter l'intérieur du château de l'Islette auront la surprise de retrouver cette belle fritillaire sur les ornementations les plus anciennes du grand salon... ce qui prouve bien que ces populations de fritillaires sont dans le parc du château de l'Islette depuis de nombreux siècles.

 


1 Se dit d'un médicament qui fait disparaître une inflammation sans suppuration ou qui favorise le relâchement musculaire. Dictionnaire Larousse®

2 Se dit d'une substance qui relâche, détend, adoucit et amollit. Dictionnaire Larousse®